Free Gratuit MasterCard 1 Sofort-b
Plus de 250 000 clients
Livraison gratuite au delà de 70,00 €
Droit de retour de 30 jours
Assortiment Fermer
Rechercher
Contenu

Mon conjoint ronfle, que faire ? Nos conseils pour retrouver l’harmonie dans le couple

Dr. Hannes Wakonig

Dernière mise à jour le 03/08/2020

Si vous ronflez, les personnes externes à votre couple peuvent en rire, et votre partenaire vous expulser du lit conjugal. L’environnement sonore nocturne est souvent considéré comme un vrai tue-l’amour. Toutefois, votre couple n’est pas le seul à souffrir : ces bruits peuvent causer des problèmes de santé pour vous deux, et c’est pourquoi il est important d’en parler. Nous vous expliquons comment gérer au mieux les ronflements, et comment y remédier avant d’en arriver à chercher sur Google « mon conjoint ronfle, impossible de dormir » au milieu de la nuit.

Si votre mari ou votre femme ronfle, vous n’êtes pas seul ! Un couple sur six connaît des disputes et des problèmes de couple en raison des ronflements – même si c’est souvent indirectement. Comme chacun sait, le manque de sommeil peut mettre de mauvaise humeur, et c’est précisément cela qui provoque les disputes. Mais par ailleurs, le manque de sommeil peut causer des problèmes de santé. Selon un sondage, 70 % des personnes dont le ou la partenaire ronfle perdent environ deux heures de sommeil chaque nuit.

Il est très important d’avoir un sommeil réparateur, et lorsqu’on ne dort pas assez, cela peut causer de la fatigue et une somnolence pendant la journée, ainsi que des maux de tête et problèmes psychologiques. C’est pourquoi il faut remédier aux ronflements nocturnes.


La parole est d’argent, mais le silence est d’or

À première vue, il existe bien sûr des moyens très simples de faire cesser les ronflements : la première solution qui vient à l’esprit est de réveiller le ronfleur. Mais ce n’est pas idéal, car cela perturbe les cycles de sommeil du ronfleur. Souvent, il faut recourir aux boules Quies ou bien dormir dans des lits séparés. Mais même ces solutions ne sont pas raisonnables sur le long terme. Souvent, le seul moyen de trouver un compromis parfait est d’avoir une discussion ouverte.


Conseils pour discuter de façon constructive des ronflements de votre conjoint(e)

Vous n’avez certainement pas envie d’entendre qu’il soit désagréable de dormir avec vous, ou que vous faites trop de bruit pour que votre conjoint(e) puisse dormir. Par conséquent, faites attention à aborder le problème des ronflements avec délicatesse.

Essayez de ne pas être accusateur, car cela mène à de l’incompréhension et sera vite balayé. Souvent, on vous répondra « Je n’avais jamais entendu que je ronflais ». Dans ce cas, par exemple, vous pouvez suggérer des applications de ronflements qui enregistrent les bruits nocturnes. Attention : annoncez à l’avance que vous allez enregistrer votre conjoint(e). N’enregistrez pas les sons nocturnes sans sa permission, sans quoi votre partenaire risque de se sentir trahi(e).

Expliquez clairement à votre conjoint(e) à quel point ses ronflements vous affectent. Dites-lui que vous n’arrivez pas à avoir une bonne nuit de sommeil, et que ses ronflements peuvent affecter votre santé sur le long terme. Après tout, les ronflements vous empêchent d’obtenir une bonne part du sommeil réparateur dont vous avez besoin.

Dites-lui que vous vous préoccupez également de sa santé. Les ronflements peuvent cacher un syndrome d’apnée du sommeil ou se transformer en ronflements pathologiques. Douglas Bradley, qui est à la tête du laboratoire du sommeil de l’Institut de réadaptation de Toronto et de l’hôpital de Toronto, estime qu’un ronfleur sur cinq développera tôt ou tard un syndrome d’apnée obstructive du sommeil. Si vous remarquez que la respiration de votre conjoint(e) s’arrête entre les ronflements, c’est un signe de risque clair.

Faites des suggestions constructives pour remédier à la situation. Par exemple, vous pouvez remplir un questionnaire de diagnostic du sommeil sur internet. En plus des questionnaires généraux, qui font seulement la distinction entre ronflements normaux et apnée obstructive du sommeil (AOS), il existe des questionnaires qui feront des suggestions individualisées de méthodes anti-ronflements. SomniShop, par exemple, évaluera immédiatement votre type de ronflements et fera des recommandations de produits pouvant convenir.

Proposez une thérapie comportementale, qui implique par exemple de ne pas boire d’alcool ou de manger mieux et de faire de l’exercice avant d’aller se coucher. Ce type de mesures sont le plus efficaces lorsqu’elles sont prises ensemble, de façon holistique.

Si cela n’apporte aucune amélioration, cherchez ensemble un outil pouvant convenir. Jetez un coup d’oeil un coup d’oeil à nos articles sur Somnishop.

Proposez de consulter un médecin si vous n’arrivez pas à gérer les ronflements de votre conjoint(e).

Découvrez la solution contre votre ronflement avec notre test

Gratuit et ne prend que 3 minutes. Déjà plus de 95 000 participants

Lire davantage

Comparatif orthèse anti ronflement avis

Toutes nos gouttières anti-ronflement comparées pour leur confort de port, leur application, leur nettoyage et bien plus encore.

Lire davantage

Guide d’achat orthèses anti-ronflement

Conseils sur les précautions à prendre pour l’achat d’une gouttière anti-ronflement. Nous présentons ici différents modèles et approches techniques.

Lire davantage

Dr. Hannes Wakonig

Directeur général

Hannes Wakonig vient du département marketing et finances et a travaillé auparavant dans le domaine de la technologie médicale. Il est co-fondateur et directeur général de SomniShop (health.On Ventures GmbH) et d'AescuBrands.

Publié le

Annonce

Guide GRATUIT