Free Gratuit MasterCard 1 Sofort-b
Plus de 250 000 clients
Livraison gratuite au delà de 70,00 €
Droit de retour de 30 jours
Assortiment Fermer
Rechercher
Contenu

Comment arrêter de ronfler ?

Dr. Jan Wrede

Dernière mise à jour le 18/11/2020

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’existe pas de solution universelle pour arrêter de ronfler. Certains utilisent des dilatateurs nasaux, et d’autres sont convaincus de l’efficacité des embouts buccaux anti-ronflement. Les produits utilisés pour arrêter de ronfler pour une personne peuvent être complètement inefficaces pour une autre. Mais alors dans ce cas, comment arrêter de ronfler ? La solution est très simple.

Il suffit de découvrir pourquoi vous ronflez. Une fois que vous comprenez la cause de votre ronflement, vous pouvez connaître la solution qui vous permettra d’arrêter de ronfler. Dans cette article, nous vous expliquons les principaux responsables du ronflement : la langue, la bouche, le nez, et les tissus du palais.


Voici une illustration des différents responsables du ronflement :


Cause du ronflement chez l’adulte : souvent, c’est la langue

Quel est le problème ?

Lorsqu’il s’agit de ronflement si vous dormez sur le dos, la langue entre toujours en jeu. Le ronflement en position couchée sur le dos est dans la plupart des cas déclenché par la langue et est donc appelé “ronflement de la langue” ou “ronflement de la base de la langue”. Environ 30% de tous les ronfleurs sont affectés par cette forme de ronflement, selon une estimation du Dr. Hartmut Grüger (médecin du sommeil, Düsseldorf).


Pourquoi ce problème survient-il ?

Ceci est dû à la gravité, c’est-à-dire aux lois de la physique. Lorsque les muscles de la langue se détendent pendant le sommeil, la partie arrière de la langue (“base de la langue”) glisse dans la gorge si l’on dort sur le dos, rétrécissant ainsi les voies respiratoires ou les bloquant complètement. Lors de l’inspiration et de l’expiration, l’air doit passer à travers cette section rétrécie. Une turbulence se produit, fait vibrer les tissus environnants et produit ainsi le bruit du ronflement.


En d’autres termes, le ronflement de la langue peut être comparé à une avalanche qui enfouit l’entrée d’un tunnel. Le muscle lâche de la langue est l’avalanche qui recouvre les voies respiratoires (“tunnel”). Si les voies respiratoires (“l’entrée du tunnel”) sont partiellement enfouies, peu d’air peut circuler à travers l’ouverture.

Lorsque les voies respiratoires sont complètement enfouies, l’air ne peut plus circuler. C’est le cas du syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS), qui est souvent causé par le ronflement de la langue.


Autres causes du ronflement de la langue

Les caractéristiques anatomiques peuvent également contribuer au ronflement de la langue, telles qu’un menton fuyant ou une grande langue. Cependant, cette dernière n’est responsable du ronflement que dans de très rares cas (environ 2% des ronfleurs).

Les personnes qui ont le menton fuyant ont généralement une langue de taille normale, mais il n’y a tout simplement pas assez de place dans la mâchoire inférieure et elle doit donc trouver un endroit dans la gorge. Elle pénètre donc dans les voies respiratoires. Une grande langue est souvent causée par un élargissement des tissus à la base de la langue, par exemple, par les amygdales. Voici à quoi ressemble un ronflement de langue .


Comment arrêter de ronfler de la langue ?

Lorsqu’un ronfleur de la langue dort sur le côté ou s’allonge sur le ventre la nuit, il arrête de ronfler. Contrairement à la position couchée sur le dos, la gravité n’attire pas la langue dans la gorge. Il suffit donc de changer de position de sommeil. Si vous avez des difficultés à vous habituer à une position qui empêche le ronflement positionnel (ronflement causé par le sommeil sur le dos), les produits de thérapie positionnelle comme les oreillers, les gilets ou les ceintures et sacs à dos peuvent vous aider à arrêter de ronfler.

Un embout buccal anti-ronflement, ou dispositif d’avancée mandibulaire, aborde le problème du ronflement de la langue sous un angle différent. Il se place dans la bouche la nuit et pousse délicatement la mâchoire inférieure vers l’avant. La musculature de la mâchoire inférieure est placée sous légère tension et empêche la langue de retomber dans la gorge. C’est une méthode efficace pour arrêter de ronfler.


Cause principale du ronflement : le plus souvent, c’est la bouche

Quel est le problème ?

Dans la plupart des cas, le responsable du ronflement est la vibration des tissus du pharynx. Chez plus de 40% des ronfleurs (selon certaines études , la proportion est encore plus élevée), il s’agit de l’unique cause du ronflement. Dans de nombreux autres cas, c’est une cause concomitante du ronflement. Le ronflement de la bouche se produit exclusivement lors de la respiration buccale, c’est-à-dire lorsque l’on respire par la bouche pendant le sommeil.

Le problème qui en résulte est la zone de transition entre la cavité buccale et l’oropharynx (ouverture de la bouche à la gorge). Cette transition est un lieu étroit par lequel le flux d’air doit passer lorsque vous respirez par la bouche.


Pourquoi ce problème survient-il ?

Si des structures tissulaires telles que des amygdales hypertrophiées, un voile du palais mou détendu, une luette allongée ou des dépôts de graisse adipeuse sont présents dans cette zone, ils peuvent provoquer des turbulences et des vibrations pendant la respiration, ce qui provoque le ronflement. Voici à quoi ressemble un ronflement lorsque les amygdales sont hypertrophiées.

Si le palais et le palais mou ont une forme et une taille normales, il peut encore se produire un rétrécissement. Dans ce cas, la langue et sa base sont soulevées. La transition du palais à la gorge est alors également rétrécie.

Chez les enfants, les polypes sont souvent la cause du ronflement. Les polypes sont une croissance bénigne de la muqueuse nasale, qui peut en outre rétrécir l’entrée du nasopharynx (zone de transition entre la cavité nasale et la gorge).


Le ronflement de la bouche peut également se produire s’il n’y a pas de point rétréci dans l’oropharynx (transition de la cavité buccale à la gorge). C’est le cas lorsque les tissus de l’arc palatin (en particulier le voile du palais) ou les muscles situés à proximité ne sont plus suffisamment toniques (tonus). L’air qui passe par là le fait alors vibrer.

Ce phénomène est particulièrement fréquent dans le cas d’un voile du palais ou d’une luette flasque. Cette flaccidité ou manque de tonus, peut être causée par une faiblesse des tissus, mais elle peut aussi être le résultat d’une consommation d’alcool qui fait que les muscles du palais mou deviennent particulièrement détendus pendant le sommeil.

Imaginez une voile flottant au vent. C’est à ça que ressemble ce ronflement de la bouche.


Comment arrêter de ronfler de la bouche ?

Il est important de noter que respirer par la bouche n’est pas considéré comme une façon naturelle pour les humains de respirer. On considère qu’il est naturel et physiologique de respirer par le nez. Si vous trouvez qu’il est plus facile de respirer par la bouche la nuit plutôt que par le nez, c’est une indication qu’il y a un problème avec votre respiration nasale. Dans ce cas, la première chose à faire est d’améliorer votre respiration nasale ou de la rendre possible, par exemple en utilisant un dilatateur nasal ou en vous faisant opérer les voies nasales afin d’arrêter de ronfler.

Cependant, si vous continuez à respirer par la bouche inconsciemment, malgré le fait que vos voies nasales sont libres, alors un embout buccal anti-ronflement est le bon choix pour vous. Il vous empêche de respirer par la bouche et assure que la bouche est fermée pendant la nuit, vous aidant ainsi efficacement à arrêter de ronfler. Une alternative à l’embout buccal serait une mentonnière qui garde la bouche fermée de l’extérieur. Cependant, l’inconvénient de la mentonnière est qu’elle ne convient pas aux porteurs de barbe ou aux personnes ayant la peau sensible du visage, car le tissu de la mentonnière est parfois irritant pour la peau du visage.


Cause du ronflement : le nez, presque toujours impliqué

Quel est le problème ?

Le nez peut être un déclencheur des ronflements la nuit pour deux raisons. Il peut provoquer à la fois des ronflements nasaux et des ronflements dans la bouche.


Lorsque le nez déclenche un “vrai ronflement nasal”

Si les voies nasales sont obstruées ou mal alignées, la résistance respiratoire augmente. Une pression négative se forme dans les voies respiratoires supérieures. Les tissus se contractent dans toute la région des voies respiratoires et les rétrécissent, provoquant des turbulences et des vibrations de l’air.

Ces vibrations déclenchent le ronflement. Dans de nombreux cas, le siège de cette forme de ronflement se situe dans la partie inférieure du dénommé nasopharynx ou sur le côté du palais face à la gorge. La meilleure façon de stabiliser ces zones tissulaires est d’utiliser une orthèse buccale anti-ronflement pour prévenir le ronflement.


Lorsque le nez favorise le ronflement de la bouche

Le ronflement nasal peut être comparé à une bouilloire qui siffle. Comme pour une bouilloire, l’air doit s’échapper par un endroit étroit. Quand on ronfle, l’air est “tiré” à travers un espace étroit par une pression négative. Nous percevons les turbulences et les vibrations comme des ronflements.

Si la respiration nasale est altérée, cela peut également déclencher un ronflement de la bouche. Nous avons déjà expliqué la réaction en chaîne typique qui provoque le ronflement de la bouche, c’est-à-dire que le corps ne reçoit pas assez d’air par le nez. Ainsi, le cerveau passe automatiquement à la respiration par la bouche et, en raison de facteurs concomitants (tissu flasque dans la région du palais), un ronflement de la bouche apparaît.

Tout le monde connaît probablement trop bien ce vieux “classique”, repensez à la dernière fois que vous avez eu un rhume !

Dès lors que le ronflement peut se produire, il est essentiel de libérer les voies nasales afin de pouvoir se reposer la nuit. Le Dr. Robert Oavelka (spécialiste ORL) estime que cela améliore le ronflement chez environ 40% des patients traités.


Comment arrêter de ronfler par le nez ?

Les causes de l’altération de la respiration nasale peuvent être temporaires ou permanentes. Les problèmes temporaires de respiration nasale surviennent généralement à la suite d’un rhume classique – sous la forme d’un gonflement ou d’une inflammation des muqueuses. Les réactions allergiques aux poils d’animaux, au pollen ou à la poussière domestique ont le même effet. Les dilatateurs nasaux peuvent être la solution car ils élargissent l’ouverture nasale et améliorent ainsi la circulation de l’air par le nez. Pour les personnes allergiques, il existe des dilatateurs nasaux spéciaux avec filtres à air intégrés.

Si, par contre, la respiration nasale est altérée de façon permanente, l’anatomie du nez doit être examinée de plus près. Les “responsables” dans ce cas sont des polypes, une conque nasale élargie ou une cloison nasale déviée. Souvent, seule une intervention chirurgicale peut aider. Cependant, un médecin ORL expérimenté devrait vérifier l’utilité d’une telle opération et si elle sera réellement efficace contre le ronflement.


Cause du ronflement : tissu flasque dans le pharynx

Quel est le problème ?

Le tissu flasque du pharynx (gorge) est très rarement la cause de ronflements simples et non pathologiques. Il se produit lorsque le tonus musculaire des parois latérales du pharynx est faible et que les parois se contractent lorsque l’air est aspiré pendant la respiration. La faiblesse tissulaire peut se produire dans toute la région de l’oropharynx et de l’hypopharynx. C’est à cela que ressemble ce type de ronflement, dû au tissu flasque de l’oro-et-hypopharynx !

Le ronflement de la gorge est rarement la cause du ronflement primaire, mais c’est l’une des causes les plus courantes du ronflement pathologique (apnée obstructive du sommeil). Les apnées du sommeil non positionnelles (apnée du sommeil non causée par le sommeil sur le dos) sont la forme la plus courante de SAOS. 65 % des SAOS peuvent être attribués presque exclusivement à la faiblesse des tissus des voies respiratoires (souvent causée par l’obésité). 

En résumé, le ronflement pharyngé est rarement inoffensif. Lorsqu’il se produit, la faiblesse des tissus dans les voies respiratoires entraîne généralement un battement des tissus, mais également une obstruction partielle ou complète des voies respiratoires et donc une apnée du sommeil.

Le ronflement dans la gorge peut être comparé à celui d’un tuyau d’aspirateur. Si un obstacle se coince dans la buse d’aspiration (= la respiration par le nez est gênée), le tuyau de l’aspirateur se contracte (= les voies respiratoires se rétrécissent) et des bruits bizarres apparaissent dans le tuyau (= ronflement).


Comment arrêter de ronfler par la gorge ?

L’un des principaux problèmes du ronflement pharyngé est la pression négative dans les voies respiratoires supérieures, qui est causée par des constrictions nasales. Alors, que peut-on faire contre le ronflement si le nez est aussi impliqué ? La première chose à faire est de vous assurer que vos voies nasales sont dégagées. Soit en utilisant un dilatateur nasal, soit, en cas de problèmes permanents, en demandant une intervention chirurgicale (ablation des polypes, réduction de la conque nasale, redressement de la cloison nasale, etc.)

Si le tissu flasque se trouve dans la partie supérieure de la cavité buccale, c’est-à-dire à l’arrière de la bouche, une orthèse buccale spéciale (RonchAP) peut aider. Elle provoque une légère tension dans le tissu pharyngé et réduit sa tendance à vibrer. Si le problème tissulaire est plus bas dans le pharynx, c’est-à-dire près du larynx, le ronflement pharyngé s’accompagne souvent d’une fermeture partielle ou complète des voies respiratoires. Dans les cas légers à modérés de ce type d’apnée du sommeil, un appareil EPAP (expiratory positive airway pressure), c’est-à-dire une valve nasale de Provent ou Theravent, peut aider. Il est toutefois recommandé de consulter un médecin avant de recourir à cette forme de traitement. Dans les cas plus sévères, la thérapie CPAP (pression positive constante des voies respiratoires) est le bon traitement.

Finalement, un entraînement ciblé du tissu pharyngien peut également améliorer la situation, tonifier les muscles et arrêter de ronfler. Il est possible de muscler les muscles de la gorge grâce à des dispositifs tels que le Faceformer.


Conclusion : comment arrêter de ronfler dès maintenant ?

Pour résumé, le ronflement est causé par les facteurs suivants : 

  • une respiration nasale restreinte entraînant une forte accumulation de pression négative dans les voies supérieures
  • une respiration accrue par la bouche
  • une tonicité musculaire réduite dans la bouche et la gorge (base de la langue, tissus du palais)

Dans la majorité des cas, cependant, c’est précisément l’interaction de ces trois facteurs qui déclenche le ronflement. Par conséquent, tous les rétrécissements des voies respiratoires supérieures peuvent être considérées comme la cause du ronflement.

Les différentes causes du ronflement et l’interaction entre elles sont très bien illustrées dans cette courte vidéo.

Test de ronflement de la langue

Un exercice simple à faire à la maison.

Lire davantage

Test de ronflement buccal

Un exercice simple à faire à la maison.

Lire davantage

Test de ronflement nasal

Un exercice simple à faire à la maison.

Lire davantage

Dr. Jan Wrede

Médecin, Berlin

Jan Wrede travaille comme médecin à Berlin. Il a étudié la médecine humaine à la FAU Erlangen-Nuremberg et à l'Université Semmelweis de Budapest. Il a écrit de nombreux articles scientifiques durant ses études, notamment sur le ronflement.

Publié le

Annonce

Guide GRATUIT